MAISON CUBISTE - Paris - 2008-2015

réalisation

TROIS BOITES EN CORTEN 

Ce qui surprend la première fois que l’on pénètre dans la Cour de l’Etoile d’Or, c’est le contraste entre le caractère urbain et minéral du faubourg et celui bucolique et végétal de la Cour. On a l’impression, en franchissant le porche, de changer de monde, de pénétrer dans un univers clos dont la sonorité, les matières et la temporalité sont en totale rupture avec l’agitation de la ville environnante.

Notre proposition se veut avant tout contextuelle en cela qu’elle vise, dans un vocabulaire résolument contemporain, à renforcer les caractéristiques positives du site et contrer ses aspects négatifs. L ‘élaboration du projet prend en compte chacune des qualités qui forment le « génie » du lieu : la sédimentation d’édifications successives et la juxtaposition de typologies variées, la patine de matières denses, la gestion de l’intimité malgré une forte densité et la colonisation du minéral par le végétal.

Plutôt que constituer un front bâti continu dans le prolongement de la maison voisine, la maison est constituée de l’assemblage de trois volumes juxtaposés qui respectent l’alignement des bâtiments mitoyens formant une composition alternée de pleins et de vides. Cette disposition en chiasme améliore les vues et les apports de lumière des deux constructions voisines et la fragmentation du volume bâti témoigne, à travers ses additions et ses transformations successives, de l’histoire du site. Ici plus qu’ailleurs, on ressent la nécessité de recourir à des matériaux denses pour dialoguer avec les pierres des pavés et des anciennes maçonneries, qui puissent, comme les enduits à la chaux, se patiner et inscrire le temps à même leur surface. L’intégralité des volumes sont donc revêtus par de l’acier Corten, dont la couleur s’harmonise particulièrement bien avec les teintes des végétations environnantes. Les parties opaques en acier alternent avec de grandes baies vitrées fixes et ouvrantes composées de châssis en acier recevant un traitement similaire à celui de l’acier autopatinable dans lequel ils s’insèrent.

 

MAITRE D'OUVRAGE : propriétaire privé
LOCALISATION : 70 avenue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 PARIS
PROGRAMME : construction neuve
BUDGET :  -
SURFACE : 250 m² SHON
ARCHITECTES : Jacques Moussafir avec Virginie Prié (chef de projet), Alexis Duquennoy, Victoria Miny et Lieselotte Huygue
CO-TRAITANTS : Malishev Wilson Engineers (structure), LBE (fluides)
ENTREPRISES : Lisandre (G.O./Second œuvre), Général Métal (Charpente métallique), ISOBAC (Couverture/Bradage/Etanchéité), Loison (Menuiseries extérieures/Serrurerie), Faulhaber Enérgies (Chauffage/Plomberie/Ventilation), ERF (Eléctricité), Domedia Concept (Domotique)