SCENE DE MUSIQUES ACTUELLES "LE TEMPS MACHINE" - Joué-lès-Tours - 2005-2011

réalisation
© Hervé Abbadie
© Hervé Abbadie
© Jérôme Ricolleau
© Hervé Abbadie
© Jérôme Ricolleau
© Jérôme Ricolleau
© Hervé Abbadie
© Hervé Abbadie
© Jérôme Ricolleau
© Hervé Abbadie / Jérôme Ricolleau
© Jérôme Ricolleau
© Hervé Abbadie
© Jérôme Ricolleau
© Jérôme Ricolleau
© Hervé Abbadie
© Hervé Abbadie

L’ancienne MJC de Joué-lès-Tours apparaissait comme un lieu massif et opaque, refermé sur lui même qui ne valorisait pas l’espace public environnant et ne répondait plus aux normes et aux besoins actuels. Le projet architectural de la nouvelle salle de musique résulte d’une triple volonté de s’ouvrir sur le quartier, d’intégrer le volume opaque de l’édifice aux constructions existantes et d’affirmer la dimension festive de l’équipement par une architecture singulière. Nous avons choisi d’implanter le nouveau bâtiment à l’emplacement de l’ancien et de réinterpréter certaines de ses caractéristiques marquantes comme la proue de l’ancienne salle tout en proposant une image radicalement nouvelle d’un espace ouvert sur son environnement. Largement vitré sur la rue, le bâtiment se caractérise à l’extérieur par les débords généreux de sa toiture et par un porte à faux important de la salle qui donnent une impression de légèreté et d’hospitalité envers l’espace public et les habitations voisines. Pour mieux l’intégrer dans son contexte, nous avons fragmenté le volume en deux registres : un socle en béton et verre de 2m50 de haut à l’horizontalité affirmée abrite un espace intérieur fluide et ouvert sous une toiture qui se déforme pour englober les excroissances opaques des 3 principales composantes du programme, les 2 salles de spectacle et le centre de ressources. Cette partition est soulignée par une opposition de matériaux durs à l’intérieur (béton brut, verre, acier inox) et souples à l’extérieur (membrane tendue sur isolation extérieure). Avec sa volumétrie complexe et son enveloppe capitonnée, le nouvel édifice apparaît comme un signal marquant du paysage urbain. L’image recherchée est celle contradictoire d’un objet singulier mais familier qui suscite à la fois interrogation et appropriation, une architecture sculpturale qui ne renvoie à rien de connu mais que les usagers pourront facilement investir tant au plan fonctionnel que symbolique.

 

MAITRE D'OUVRAGE : TOUR(S) Plus
LOCALISATION : 49 rue des Martyrs, 37300 JOUE-LES-TOURS
PROGRAMME : restructuration de la MJC de Joué-lès-Tours en une SMAC comprenant une salle de 650 places debout, une salle café-concert de 150 places, un centre de ressources et 3 studios de répétition avec leurs annexes.
MATERIAUX : béton brut lazuré, membrane en FPO à base de polyoléfine sans solvants ni plastiques de chez Sika Sarnafil, acier inox glacé, panneaux acoustiques Fibracoustic en fibres de bois et laine de roche, menuiseries extérieures aluminium, menuiseries intérieures acier et bois.
BUDGET : 5.300.000  €. H.T.
SURFACE : 1.753 m² SHON
ARCHITECTES : Jacques Moussafir avec Nicolas Hugoo (chef de projet), Frédéric Chartier, Sofie Reynaert, Narumi Kang, Alexis Duquennoy, Jérôme Hervé et Virginie Prié
CO-TRAITANTS : Architecture & Technique (scénographe), Ayda (acousticien), Batiserf Ingénierie (structure), LBE (fluides), Bureau Michel Forgue (économiste)
ENTREPRISES : DV Construction (entr. générale), AMG Féchoz (machinerie scénique), Bideau (élec. scénique), VTI (parquet de scène), Edmond Petit (rideaux de scène)
PHOTOGRAPHE : Jérôme Ricolleau & Hervé Abbadie

 

http://www.moussafir.fr/sites/default/files/pdf/In_process.pdf http://www.moussafir.fr/sites/default/files/pdf/AS_178.pdf